Le Cascadeur Blindé

Le mot : Cascade

Les trésors enfouis de l’adolescence nous sont utiles en grandissant


Ce mot évoque pour moi deux choses :

  • d’une part la cascade des émotions que l’on peut ressentir pendant la période de l’adolescence, très fortes et changeantes, comme cette eau qui jaillit, de manière abondante, impulsive, puissante, pas controlée, pas canalisée

  • et d’autre part les cascades que l’on fait à cette époque, lorsque l’on ose faire certaines expériences, quitte à a se mettre en danger et même se faire un peu mal.




Revisiter notre adolescence

C’est en fait rouvrir des portes de notre adolescence pour rester fidèle à qui l’on est vraiment au fond de soi, car selon moi la verité de ce que l’on est vraiment se trouve là.


Dans quel but ?

  1. Continuer à explorer, faire de nouvelles expériences

  2. Retrouver de l'élan, du sens dans notre vie lorsque l'on se sent bloqué ou pas à sa place

Pour quelles problématiques :

  • Peur de se tromper en prenant une decision, dans sa vie perso ou au travail

  • Peur de ne plus être dans la voie qui nous correspond / Quête de sens

  • Doutes de soi-même et de ses compétences

  • Baisse d’energie

  • Perte de motivation

  • Sentiment d'être bloqué.e

  • Peur de l'avenir ou de passer un cap


Comment ?

Il s’agirait de retrouver le cascadeur ou la cascadeuse qu’on était à l’adolescence, c’est à dire nous replonger dans cet état d’esprit qui était très en quête d’expérimentations, de sensations et aussi de prises de risque pour aller trouver cette adrénaline qui nous manque aujourd’hui.


Notre ado est loin ?

On s’éloigne de l’adolescent qu’on était parce que peut-être que cet adolescent nous fait peur, ce jeune à qui l’on parle nous renvoie à cette période, une période où on est en plein doute, où en effet beaucoup de directions peuvent être prises, mais en même temps qui peuvent donner un peu le tournis, et puis avec des adultes qui ne savent pas très bien comment nous guider, peut-être parce que justement ce jeune renvoie à un moment pas forcément très agréable, et je crois que celui aujourd’hui qui est à l’aise avec un jeune lorsqu’il lui parle, c’est une personne qui se sent encore assez proche de qui elle ou il était lorsqu’elle ou il était ado.


Pourquoi on se blinde

On a peur du down après le high, on a peur des conséquences sur tout ce qu’on a bâti méthodiquement, année après année, on aurait l’impression de regresser ou pire de perdre pied. Alors qu’on s’est enfin peut-être stabilisés en se sentant rassurés de la voie dans laquelle on s’est mise. Donc on se blinde au fur et à mesure que le temps passe pour éviter de se remettre en question et de potentiellement en souffrir


Quand on est ado on est comme un coeur d’un oignon, super sensible, à fleur de peau, même si on donne l’impression d’être un.e gros.se dur.e.

Et au fur et à mesure qu’on deviendra adulte on développera autour de soi des couches, pour mieux se protéger de toutes ses cascades, émotionnelles, physiques et psychiques. On deviendra alors un vrai cascadeur ou cascadeuse blindé.e alors que sous les couches il y a le coeur, qui est puissant et authentique.


Proposition / Réflexion :

Et si nous osions

  • faire un petit pas de côté, en osant sauter dans la cascade, au risque de revenir à une multitudes d’émotions qu’au fil du temps on aurait bien cadenassés pour ressentir à nouveau de manière plus authentique

  • faire un petit lâcher prise sans conséquences négatives, comme retrouver des choses qu’on aimait faire à cette époque

  • un peu d’abandon de toutes nos pressions mais en securité : Se lâcher un peu la grappe a certains moments de notre quotidien

  • foncer, sans sur-anticiper les conséquences de tout, tout le temps

  • explorer à nouveau, prendre à nouveau des risques.


Et puis aussi rester inspiré.es par les jeunes, en les écoutant vraiment, en faisant le lien avec soi même losqu’on était jeune, et se laisser encore suprendre par elles, par eux, car elles, ils, peuvent nous ramener à notre essence, notre nature profonde.


=> N’ayez pas peur de qui vous étiez, vous êtes plus mesuré.es aujourd’hui, et le temps a de toute façon joué pour vous. Au pire vous chamboulez un peu vos repères et vous revenez, au mieux vous en sortez encore plus fort.e.s. car vous avez accueilli votre nature profonde, ce qui vous donnera inévitablement encore plus confiance en vous si c’était déjà le cas.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout